Transition énergétique : comprendre le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)

Transition énergétique : comprendre le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

4.9/5 - (10 votes)

La transition énergétique est un enjeu majeur pour les années à venir. Pour y contribuer, des mesures incitatives ont été mises en place par le gouvernement français afin d’encourager les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Parmi ces mesures, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) occupait une place prépondérante jusqu’à sa suppression au 1er janvier 2021. Voyons ensemble ce qu’il en était et comment il a évolué.

Comprendre le fonctionnement du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Qu’est-ce que le CITE ?

Le CITE était une aide financière accordée aux propriétaires effectuant des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale achevée depuis plus de deux ans. Ce dispositif offrait donc une réduction d’impôt, calculée sur la base des dépenses engagées pour ces travaux, permettant ainsi de diminuer significativement leur coût.

Fonctionnement du CITE

Cette aide était soumise à conditions et n’était pas automatique : les travaux devaient répondre à certains critères de performance énergétique pour être retenus et bénéficier du crédit d’impôt. En outre, le montant de cette aide variait selon les revenus du foyer fiscal et le type de travaux effectués.

Passons maintenant aux conditions qui étaient exigées pour pouvoir bénéficier de ce crédit d’impôt.

Les conditions d’éligibilité au CITE

Conditions de ressources

Pour être éligible au CITE, il était nécessaire de répondre à un certain nombre de critères. Notamment en termes de ressources : le montant du crédit d’impôt accordé variait selon les revenus du foyer fiscal.

Type de logement et nature des travaux

Par ailleurs, seuls les propriétaires réalisant des travaux dans leur résidence principale pouvaient prétendre à cette aide. De surcroît, la maison devait être achevée depuis plus de deux ans. Enfin, les travaux eux-mêmes devaient remplir certains critères pour être éligibles.

Voyons maintenant quels étaient précisément ces travaux éligibles.

Quels travaux sont concernés par le CITE ?

Quels travaux sont concernés par le cite ?

Catégories de travaux éligibles

Sous le régime du CITE, divers types de travaux étaient admis. Par exemple, l’installation d’une chaudière à condensation ou l’acquisition d’un poêle à bois performant étaient autant d’interventions qui permettaient de bénéficier du crédit d’impôt.

  • Poêle à Bois Dita 7,5 kW Sannover
  • CampFeuer Poêle de tente | 54 x 40 x 259,5 cm | noir | Poêle à bois portable pour le camping, l'extérieur, la tente | Chauffage de tente camping, Réchaud de tente bois, Tent Stove
  • EEK A Poêle à Bois, Puissance de Chauffage 9 KW, Acier Noir, caractéristiques du Four Selon la Loi fédérale sur la Protection Contre Les immissions BImSchV Niveau 2, Bois de sciage Classe énergétique

Critères techniques

Néanmoins, l’admissibilité ne se limitait pas au type de dispositif installé : des critères techniques spécifiques étaient également requis. Par exemple, pour une chaudière à condensation, il fallait que celle-ci réponde à certaines normes d’efficacité énergétique.

Lire plus  Défiscalisation familiale : comprendre les avantages du quotient familial

Nous allons maintenant nous intéresser au calcul du crédit d’impôt.

Le calcul du crédit d’impôt : mode d’emploi

Le calcul du crédit d'impôt : mode d'emploi

Détermination de la base de calcul

La base de calcul du CITE prenait en compte le montant des dépenses engagées pour les travaux de rénovation énergétique, dans la limite d’un plafond déterminé selon la composition du foyer fiscal et les revenus.

Taux de crédit d’impôt

Une fois cette base déterminée, le taux du crédit d’impôt venait s’y appliquer. Ce taux variait selon le type de travaux réalisés et les revenus du foyer.

Passons maintenant à la procédure à suivre pour bénéficier de ce dispositif.

La procédure à suivre pour bénéficier du CITE

Formalités administratives

Pour obtenir le CITE, il fallait réaliser certaines formalités administratives. Premièrement, des justificatifs des dépenses engagées étaient nécessaires. Ensuite, une déclaration spécifique lors de la déclaration de revenus permettait de signaler ces dépenses à l’administration fiscale.

Paiement du crédit d’impôt

Une fois ces formalités remplies, le crédit d’impôt était versé par l’administration fiscale, en général sous forme de déduction de l’impôt sur le revenu dû par le contribuable.

Voyons à présent comment ce dispositif pouvait être cumulé avec d’autres aides.

Cumul du CITE avec d’autres aides : ce qu’il faut savoir

Cumul du cite avec d'autres aides : ce qu'il faut savoir

Compatibilité avec d’autres dispositifs

Le CITE était cumulable avec certaines autres aides à la rénovation énergétique. Par exemple, il était possible de le combiner avec l’éco-prêt à taux zéro (PTZ).

Limitations au cumul

Cependant, des limitations existaient : si le montant total des différentes aides dépassait un certain plafond, une décote pouvait être appliquée sur le montant du crédit d’impôt.

Examinons maintenant les évolutions récentes et l’avenir de ce dispositif.

Évolutions récentes et avenir du CITE

La transformation du CITE en MaPrimeRénov’

Dès 2020, le CITE a commencé à être progressivement remplacé par une prime appelée MaPrimeRénov’. Ce changement a été définitivement acté début 2021. Ainsi, depuis cette date, c’est bien cette nouvelle aide qui est accordée aux particuliers entreprenant des travaux de rénovation énergétique.

  • RE 2020 et rénovation énergétique: Guide pratique pour les bâtiments neufs et existants - Maisons et copropriétés
  • Réussir votre projet de rénovation énergétique
  • Rénovation des bâtiments et performance énergétique - Management et solutions: Management et solutions

Nouveau crédit d’impôt pour systèmes de charge électrique

La loi de finances pour 2021 a toutefois introduit un nouveau crédit d’impôt. Celui-ci concerne l’acquisition et la pose de systèmes de charge pour véhicules électriques. Il est valable pour les dépenses effectuées entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2023.

  • Infrastructure de charge et systèmes de stockage pour les véhicules électriques
  • Graft Support Mural de Type 2 pour câble | Support pour Voiture électrique à Un connecteur IEC 62196-2 | Accessoire pour Station de Charge Type 2, avec système antivol pour câble et Chargeur
  • prise de charge - hager witty - ip55 3 kw - 2p+t m2+ - saillie - hager xev080

En résumé, le CITE a été une mesure clé en faveur de la transition énergétique mais il n’est plus en vigueur depuis le 1er janvier 2021. Il a cédé sa place à MaPrimeRénov’, une prime qui vise à encourager les ménages français à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Dans le même temps, un nouveau crédit d’impôt destiné à soutenir l’électromobilité a vu le jour. Autant d’évolutions qui témoignent de l’engagement du gouvernement français en faveur de la transition énergétique.

Lire plus  Déclaration d'impôt en ligne : guide complet pour les débutants
Retour en haut