Fonds en euros, unités de compte : où placer son épargne ?

Fonds en euros, unités de compte : où placer son épargne ?

5/5 - (6 votes)

Dans le contexte actuel de taux d’intérêt historiquement bas, où placer son épargne devient un véritable casse-tête pour les particuliers. Face à la multitude d’options disponibles, il est parfois difficile de s’y retrouver. Cet article a donc pour but de vous aider à comprendre les différences entre fonds en euros et unités de compte, ainsi que les avantages respectifs de chaque option.

Fonds en euros vs unités de compte : comprendre les différences

Qu’est-ce qu’un fonds en euros ?

Le fonds en euros est une forme d’investissement sécurisé. Lorsque vous placez votre argent dans ce type de fonds, votre capital est garanti : cela signifie que vous ne pouvez pas perdre l’argent que vous avez investi.

Et l’unité de compte, c’est quoi ?

L’unité de compte, quant à elle, correspond à une part d’un fonds commun de placement ou d’une société d’investissement à capital variable (SICAV). Contrairement au fonds en euros, votre capital n’est pas garanti et peut varier à la hausse comme à la baisse.

[table]

Fonds en euros Unités de compte Capital garanti Oui Non Risque Faible Élevé Rendement potentiel Moderé Élevé

[/table]

Après avoir compris les différences entre ces deux types d’investissement, découvrons maintenant les avantages des fonds en euros.

Les avantages des fonds en euros à capital garanti

Les avantages des fonds en euros à capital garanti

Sécurité du capital investi

L’un des principaux attraits du fonds en euros est la sécurité qu’il offre aux épargnants. En effet, votre capital est totalement garanti, vous êtes donc à l’abri de toute perte financière.

Rendement stable

Bien que plus modeste que celui des unités de compte, le rendement du fonds en euros reste stable et régulier d’une année sur l’autre. C’est un point rassurant pour les épargnants prudents qui privilégient la sécurité à la rentabilité.

  • Les fonds euros sont-ils toujours sans risque?
  • L'évaluation des psychothérapies et de la psychanalyse : Fondements et enjeux (Ancien Prix éditeur : 32,50 euros)
  • Petit livre de - les recettes pas chères des fonds de placard

Nous allons maintenant nous pencher sur l’autre côté de la balance : l’investissement dans les unités de compte.

Lire plus  Investir jeune : les avantages des plans d'épargne long terme

Investir dans les unités de compte : un choix pour qui ?

Pour ceux qui cherchent de la performance

Si vous êtes prêt à prendre plus de risques pour bénéficier d’un potentiel de rendement plus élevé, alors les unités de compte peuvent être une option intéressante pour vous. Il s’agit d’un choix adapté aux investisseurs avertis et dynamiques .

Pour la diversification de son portefeuille

Investir dans des unités de compte permet également de diversifier son épargne, en investissant sur différents types de supports : actions, obligations, immobilier…

  • WISSNER® aktiv lernen - Set de calcul décimal de base, 121 pces en bte carton - RE-Plastic®
  • HOTUT 100 Cube Activity Kit, Mathematics Enlightenment Toy Blocks, Montessori Math Toys, for Children 3+
  • Learning Resources Cubes Mathlink (jeu de 100)

Maintenant que vous avez une idée plus précise des caractéristiques des fonds en euros et des unités de compte, penchons-nous sur une solution intermédiaire : l’assurance vie multisupport.

Assurance vie multisupport : allier sécurité et performance

Assurance vie multisupport : allier sécurité et performance

Le principe d’une assurance vie multisupport

L’assurance vie multisupport propose une alternative intéressante pour les épargnants qui souhaitent allier sécurité et performance. Elle permet d’investir à la fois en fonds en euros et en unités de compte, offrant ainsi un bon équilibre entre prise de risque et garantie du capital.

Voyons maintenant comment gérer au mieux votre assurance vie selon vos objectifs et votre profil d’investisseur.

Gérer son assurance vie : entre gestion libre et pilotée

Gérer son assurance vie : entre gestion libre et pilotée

Gestion libre : pour les investisseurs autonomes

Dans le cadre d’une gestion libre, vous décidez vous-même de la répartition de votre épargne entre les différentes options d’investissement. C’est un choix qui demande cependant une certaine connaissance des marchés financiers.

Gestion pilotée : pour ceux qui préfèrent déléguer

Si vous préférez confier la gestion de votre épargne à des professionnels, alors optez pour la gestion pilotée. Vous définissez avec eux votre profil d’investisseur et vos objectifs, et ils se chargent de gérer votre portefeuille en fonction.

Passons maintenant à l’une des questions les plus importantes lorsque l’on investit dans une assurance vie : comment choisir la répartition entre fonds en euros et unités de compte ?

Comment choisir la bonne répartition entre fonds en euros et unités de compte ?

Définir son profil d’investisseur

Avant toute chose, il est essentiel de bien définir son profil d’investisseur : êtes-vous plutôt prudent, équilibré ou dynamique ? Cette première étape va grandement influencer la répartition entre fonds en euros et unités de compte.

Prendre en compte ses objectifs d’épargne

Vos objectifs d’épargne doivent également être pris en compte. Si vous épargnez pour un projet à court terme, il sera plus sage de privilégier le fonds en euros. À l’inverse, si vous visez un rendement à long terme, vous pouvez prendre plus de risques avec les unités de compte.

Lire plus  Comment épargner efficacement avec une méthode simple ?

Pour finir, rappelons que choisir entre fonds en euros et unités de compte n’est pas une décision à prendre à la légère.

Parmi les points clés à retenir de cet article, il faut savoir que le fonds en euros offre une garantie du capital mais un rendement faible, tandis que les unités de compte permettent de viser un rendement plus élevé, avec un risque de perte. L’assurance vie multisupport offre quant à elle un bon compromis entre ces deux options. Enfin, la gestion libre ou pilotée dépendra de votre connaissance des marchés et de votre disponibilité.

Retour en haut