Entreprendre et réussir : le porte-clés du succès (à toujours garder sur vous). Ou comment avoir l’état d’esprit de l’entrepreneur accompli.

Un « porte-clés du succès », vous en rêviez ? On l’a fait pour vous. Oubliez donc votre Tour Eiffel en plastique. Voici un précieux allié : les 8 attitudes incontournables de l’entrepreneur accompli. Pour entreprendre et réussir.

Entreprendre et réussir : comment avoir l’état d’esprit de l’entrepreneur accompli.

More...

Cet article est un article invité rédigé par Alec Henry du site le-consultant.fr.

Entreprendre et réussir, vous en rêvez ?

Un « porte-clés du succès », ça vous dirait ?

On l’a fait pour vous !

Oubliez donc votre Tour Eiffel en plastique. Voici un précieux allié qui ouvrira pour vous un maximum de portes.

Gardez ces infos précieusement, comme un gri-gri !

Ça a marché sur d’autres entrepreneurs accomplis, et par conséquent, ça a toutes les chances de marcher sur vous.

Mais attention...

Vous allez voir que la réussite n’est pas une question de superstition. C’est avant tout le résultat d’une attitude concrète, qui va de pair avec l’état d’esprit adéquat.

Ça n’est pas forcément inné ; comme toute chose, cet état d’esprit et ces attitudes peuvent s’apprendre.

Apprenez à utiliser les clés de la réussite !

​Et pour continuer à apprendre, retrouvez toutes les clés de la création d’entreprise dans notre guide ultime pour devenir entrepreneur et réussir, accessible ici : https://www.le-consultant.fr/articles/devenir-entrepreneur/

​Porte-clés n°1 - Le couteau suisse : soyez multifonction grâce à la formation

Il n’y a pas de mystère, les principales clés de votre réussite, ce sont vos compétences. Vos connaissances et savoirs-faire sont votre meilleur atout.

Mais c’est le fait de les cultiver et de les approfondir qui vous amènera dans une autre dimension.

Première clé : la curiosité

En cultivant votre curiosité, vous élargirez vos perspectives quant à ce qu’il faut savoir pour réussir dans différents champs de votre activité.

En vous intéressant à certains ouvrages, contenus web, ou tout simplement en échangeant avec des personnes de votre réseau, vous découvrirez l’étendue des aptitudes que vous pouvez acquérir, auxquelles vous n’auriez pas même pensé.

À vous de choisir ce sur quoi vous souhaitez miser : c’est en partie ce qui déterminera votre valeur ajoutée. Ça peut être par exemple, votre art de la négociation, votre talent pour la vente, votre compréhension profonde du marché... des thématiques économiques, sociologiques ou technologiques, ou même juridiques...

En réalité, les sujets sont presque infinis. Approfondissez donc ceux qui vous intéressent le plus.

Deuxième clé : l’exhaustivité

Pour tout ce qui a directement trait à votre activité, et tout ce sur quoi vous avez décidé de miser, formez-vous à fond.

Après vous être introduit aux basiques d’un sujet, choisissez du contenu, une formation, une prestation de qualité... et investissez. Votre gain de productivité vaudra largement le temps et l’argent que vous aurez mis dans une bonne formation, à condition qu’elle corresponde vraiment à ce que vous recherchez pour vous et votre entreprise.

Livres, vidéos, formations, coaching, séminaires... encore une fois, la matière ne manque pas. Servez-vous-en !

Porte-clés n°2 - Le décapsuleur : faites jaillir les possibilités

Dites adieu à vos croyances limitantes, sortez des cadres, pensez « out of the box »... dites-le comme vous voulez, mais laissez votre potentiel s’épanouir pleinement.

Apprenez à « penser entrepreneur »

On ne pense pas de la même manière si l’on est entrepreneur ou salarié. Et une fois que l’on est passé de « l’autre côté », il est difficile de revenir en arrière, et de renoncer à l’indépendance de corps et d’esprit que l’on a acquise grâce à notre détermination.

« Penser entrepreneur », c’est en réalité mettre en œuvre un peu tout ce dont nous parlons déjà. Mais il est nécessaire d’insister sur le fait que ce n’est pas seulement une suite d’actions, c’est un véritable état d’esprit.

Cet état d’esprit se caractérise par une aptitude à la fois à prendre des risques, et à être d’une grande flexibilité (tant pour apprendre que pour mettre en œuvre). Cette flexibilité s’applique dans la moindre de vos tâches : en tant qu’indépendant(e), vous devez rester humble et être prêt(e) à considérer qu’aucune tâche n’est en dessous de vous... surtout si vous n’avez d’autre choix que de la faire vous-même.

Enfin, un tel mindset ne se cultive pas sans une forte dose d’optimisme. Et cet optimisme, vous en aurez besoin pour prendre des risques.

Prenez des risques calculés

Qu’est-ce qu’un risque calculé ? C’est un risque que l’on a pris la peine d’analyser ; pour lequel l’on s’est posé un certain nombre de questions.

Par exemple :

  • ​Quel est le ratio bénéfice / coût de mon projet ?
  • ​Comment sa réussite m’aidera à atteindre mes objectifs ?
  • ​Que puis-je retirer de positif d’un éventuel échec ?
  • ​Comment rebondir si ça ne marche pas ?
  • ​Quelle est l’alternative à ce projet ? (Que puis-je faire d’autre ? Que se passera-t-il si je ne le mets pas en œuvre ?)
  • ​Que peut-il m’arriver de pire si cela échoue ?
  • ​Que peut-il m’arriver de meilleur, aujourd’hui et dans un futur plus lointain, si cela fonctionne ?
  • ​Puis-je aller de l’avant avec un projet spécifique tout en réduisant son risque ?

Partez du principe que ce que vous recherchez, c’est bien un bénéfice, un reward - une récompense pour vos actions.

C’est au fondement de l’entreprise, puisque « entreprendre » c’est s’engager, faire des projets, des efforts, des tentatives, bref... c’est, par définition, un chemin plus qu’une fin.

La prise de risque est donc fondamentale, parce que tout projet aura un coût financier et humain, et aucun n’est sûr à 100%, l’échec représentant un coût supplémentaire. Déterminez simplement si le reward est plus grand, en cas de réussite COMME en cas d’échec. Et vous verrez que ce sera souvent le cas.

Cultivez votre créativité

Un petit conseil que l’on entend rarement, et qui pourtant est bien agréable : faites des pauses !

Rien de tel qu’un peu de lecture, qu’une promenade, une activité méditative ou au contraire créatrice pour se rafraîchir les idées et en faire naître de nouvelles dans notre cerveau.

Tout comme le sommeil permet à notre cerveau de faire de tri dans les informations de la journée, toute coupure avec le travail permet à certaines problématiques de « travailler » toutes seules. Le recul que l’on prend nous permet d’avoir une vision plus globale, et, à terme, d’organiser nos idées avec un minimum d’effort.

Faire fonctionner sa créativité, c’est aussi apprendre à improviser. Parce que vous n’aurez pas toujours le temps de tout connaître à fond, de tout préparer, et de tout peaufiner dans les moindres détails... sachez que votre créativité s’exprimera dans l’action. Si les erreurs et achoppements ne sont pas à l’abri d’arriver, de très belles choses peuvent sortir de vos moments d’improvisation.

Porte-clés n°3 - Le mousqueton : soyez fort... et accrochez-vous !

Ne prenez pas les critiques pour vous

Qu’est-ce que cela veut dire ? Très simplement, si une critique, même désagréable, est faite à votre entreprise, votre prestation, votre offre, et n’importe laquelle de vos manières de faire les choses... cela ne veut pas dire qu’elle est dirigée contre vous personnellement.

Plus vous arriverez à ne pas vous sentir insulté(e), plus il sera facile pour vous de faire la part des choses entre les « bonnes » et les « mauvaises » critiques (entendre : celles qui sont intéressantes et celles qui ne le sont pas). Une fois que vous aurez fait un tri objectif, vous saurez remettre votre travail en question, et construire à partir de ces retours.

D’ailleurs ! si ces critiques bien intentionnés sont des partenaires et collaborateurs, pensez à une chose : il faut choyer votre réseau. Vous n’êtes pas si seul(e) que vous le croyez dans cette aventure, et de près ou de loin, même si vous menez la barque, c’est aussi du travail en équipe.

Oubliez les petits problèmes

Votre perfectionnisme forcené vous a peut-être amené là où vous êtes aujourd’hui. Bravo ! Grâce à votre envie de bien faire et de partager au monde vos compétences, vous avez probablement une offre unique en son genre.

Un problème cependant, c’est que bien souvent l’entreprise stagne parce que son gérant voudrait tout pouvoir... gérer. Or, si vous focalisez votre attention et accordez du temps à chaque détail, il n’y a pas de mystère : vous ne vous en sortirez jamais.

Avec cet état d’esprit, même ce qui est réussi peut devenir problématique, à cause d’une envie de faire toujours plus, toujours mieux. C’est peut-être le mindset de l’ingénieur, ou du chercheur à l’université... mais ce n’est pas celui de l’entrepreneur.

Ne revenez pas sur vos décisions

Compétence, goût et analyse du risque, créativité, écoute... : vous avez déjà un certain nombre d’outils en main pour prendre efficacement de bonnes décisions. Vos choix seront un savant mélange de rationalité et d’intuition, parce que petit à petit, vous aurez appris à faire peser ces deux modèles dans la balance.

Une fois que vous avez penché vers tel ou tel choix, il est important que vous soyez ferme dans votre décision, prise dans un temps pré-déterminé, et que vous preniez l’habitude de vous y tenir.

Ne vous laissez pas parasiter par une ribambelle d’interrogations. Si des questions surviennent, elle ne doivent concerner que la mise en place de votre plan d’action : gardez les yeux rivés sur votre objectif.

La capacité à prendre des décisions rapides est d’ailleurs une qualité essentielle du bon entrepreneur, d’autant plus lorsque l’entreprise en est à ses débuts et que le temps est compté. Vous le verrez très vite : après une prise de décision, vient vite la nécessité d’en prendre une autre, puis une autre... tout va très vite, mais c’est le signe que votre affaire roule.

Conclusion

Entreprendre et réussir, c'est avant tout un état d'esprit, du travail et de la persévérance.

Avec cet article, savez comment avoir cet état d'esprit et cultiver les attitudes incontournables de l’entrepreneur accompli.

Porte-clés en main et objectif en tête, vous êtes bien équipé(e) pour réussir.

A propos de l'auteur : Alec Henry

Alec Henry est entrepreneur et initiateur du mouvement Le-Consultant. l’accueil : https://www.le-consultant.fr/

Vous aimez ? Partagez !

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply:
vel, leo. consequat. dolor dolor. leo justo felis id quis