Comment devenir indépendant financièrement : le plan de base pour ne plus dépendre des revenus de son travail

Devenir indépendant financièrement est le rêve que beaucoup caresse. Ne plus dépendre d'un travail et agencer ses journées selon ses envies. Mais peu passe vraiment à l'acte par manque de plan. Découvrez un plan simple pour devenir indépendant financièrement en 20 ans maximum.

Comment devenir indépendant financièrement

More...

Je constate que le sujet de l’indépendance financière revient régulièrement soit sur les blogs, soit dans les magazines sous des titres plus proches de “Comment vivre sans travailler ?” ou “Comment devenir rentier ?”

Dans tous les cas, l’idée est la même : comment faire pour ne plus dépendre des revenus de son travail ?

Cette question n’était pas aussi présente dans les années passées car le travail était plus abondant et la retraite assurée. Aujourd’hui, les gens ont peur et leur travail n’a plus forcément beaucoup de sens. J’ai véritablement senti ce tournant ces dernières années.

Mais pouvoir vivre de ses revenus hors travail n’est pas si facile. Il ne suffit pas de le dire pour que cela arrive.

Il faut bâtir un plan solide dépendant de ses besoins, de ses compétences et de sa personnalité.

Une chose est sûre, l’indépendance financière est synonyme, pour ceux qui savent en profiter, de liberté plus grande. Et c’est bien souvent le facteur le plus puissant de motivation.

Pour la plupart d’entre nous et au risque d’en décourager certains, devenir indépendant financièrement prend du temps et la calculette ne vous dira pas le contraire.

En effet, nous avons bien souvent un travail salarié avec un salaire moyen et ce n’est pas comme cela que l’on s’enrichit en 1 an (même avec un blog car je sais que c’est un sujet à la mode).

Bâtir un plan pour devenir indépendant financièrement

Donc, pour devenir financièrement indépendant, il faut un plan.

Ce plan doit tenir compte :

  • de nos objectifs de vie
  • de notre niveau de revenu actuel et futur
  • de notre mode de vie
  • de notre situation familiale

Nos objectifs de vie sont la pierre angulaire de notre plan.

Ce sont eux qui déterminent le niveau de revenu dont on aura besoin besoin. C’est ce niveau de revenu qu’il faudra alors produire avec le capital accumulé et sans travailler !

Bien se connaitre est fondamental.

Ce niveau de revenu doit prendre en compte la situation familiale présente et future. Si vous voulez une belle maison avec piscine et quatre enfants, ce n’est pas impossible, mais ce sera plus dur que si vous vous contentez d’un deux pièces et qu’un enfant vous parait déjà un maximum.

L’autre facteur à prendre en compte, c’est votre mode de vie.

Un mode de vie simple avec des plaisirs “gratuits” (marche, grande discussion avec les amis, …) vous permettra d’avoir des besoins moins importants que celui qui rêvent de faire le tour du monde dans les plus beaux hôtels de la planète. Je sais que je prends un cas extrême mais il y a des gens qui ont des plaisirs qui exigent plus de revenus. Votre relation avec la société de consommation a donc une grande importance.

Quel capital pour devenir indépendant financièrement

Une fois votre mode de vie et vos objectifs fixés, il faut quantifier la somme et/ou les biens que vous devez possédez pour couvrir toutes vos dépenses et vivre la vie que vous souhaitez.

Ce n’est pas si difficile.

Vous prenez une feuille et un stylo. Puis vous notez toutes vos dépenses prévisionnelles. Vous obtenez un nombre que vous pourrez corriger de l’inflation chaque année en fonction de la durée que vous pensez mettre pour constituez ce patrimoine qui rapporte.

Supposons que cette somme soit égale à 1000 euros sans le coût du logement.

Pourquoi une telle somme ? Cela vous semble peu ? Un SMIC avec logement payé, c’est pas mal en fait. Je vous laisse faire le calcul. Si vous êtes en couple avec un enfant par exemple, vous aurez besoin de plus. Mais votre femme peut avoir le même raisonnement que vous et vous partirez sur une base de 2000 euros.

Je vais prendre l’exemple d’un couple sans enfant au besoin modeste une fois l’indépendance acquise :

  • check
    Mode de vie : simple où le temps disponible compte plus que l’argent.
  • check
    Objectifs de vie : écrire des livres et vivre à la campagne.
  • check
    Revenus nécessaires : 1000 euros hors logement.

C’est bien de l’écrire mais il faut passer à la réalisation...

Les gens s’imaginent tout de suite des systèmes compliqués, des équations dans tous les sens, des heures à scruter l’écran de son compte titre.

Bien sur, rien de tout cela n'est nécessaire. Juste du bon sens et des investissements en accord avec l’objectif. Ce n’est pas si difficile. Et c’est même plus facile à deux que tout seul. Sous réserve de trouver la bonne personne bien entendu.

Le logement payé, c’est finalement quelque chose d’assez facile si vous êtes à deux et si vous êtes prêt à prendre un colocataire chez vous. Un logement en province coûte 150000 euros environ (estimation pour des biens corrects dans des villes de taille suffisante), soit 75000 euros par personne. On compte 35000 euros d’apport et 30000 euros de prêt chacun sur 20 ans. Un colocataire viendra couvrir le montant du prêt. Votre participation à titre individuel comprendra donc uniquement ces 35000 euros d’apport.

Reste à générer 1000 euros. Faites chauffer la calculette. Pour générer 1000 euros de revenus, à 4% net, il faut 250000 euros de capital. Vous êtes deux, à titre personnel, il vous faut donc 125000 euros.

L’addition finale est donc de 125000 + 35000 euros = 160000 euros.

Je n’ai pas pris en compte le fait que vous pouviez avoir une petite activité que vous ne considérez pas comme un travail et qui vous rapporte un revenu complémentaire. Auquel cas le capital est encore moindre.

160000 euros c’est une somme certes. Mais sur 15/20 ans, c’est largement faisable.

L’indépendance financière va s’acquérir lentement pour la plupart d’entre nous car elle dépend de notre capacité d’épargne qui est proche de quelques centaines d’euros (de 100 à 500 euros). Il faut juste commencer tôt avant de bénéficier de la puissance des intérêts composés.

Et en 15 ans vous en avez du temps pour développer des compétences sur la bourse, l’immobilier, l’économie et aussi pour trouver des idées de petit business.

Conclusion

Ce plan n’était pas très loin de mon plan d’origine que j’ai du repenser pour des raisons personnelles. Mais il reste néanmoins valide et accessible par la majorité des individus au mode de vie simple.

Je vous ai montré dans cet article qu’en se connaissant et avec un plan, il est possible d’arriver à l’indépendance financière.

En résumé :

  • Se connaitre + Définir ses objectifs de vie + Calculer son revenu 
  • En déduire le capital nécessaire + Passer à l’action.

Le reste est connu, il faut épargner et investir. Y a plus qu’a …

Ceci est un article invité rédigé par Gilles.

À propos de l’auteur : Gilles (la photo à gauche montre Gilles jeune :-) )

Gilles est le créateur du blog de la liberté, blog où il mène une réflexion sur la liberté avec comme thèmes principaux la simplicité et l’indépendance financière.

Vous aimez ? Partagez !

Click Here to Leave a Comment Below

Lydie

Coucou Gilles,

J’aime beaucoup ton article !!! il est très réaliste et je crois que tu viens de casser le mythes que pas mal de blogueurs véhiculent à savoir devenir indépendant financièrement en 6 mois à 25 ans grâce à son blog !!! Bien que ce soit possible mais il faut être réaliste,tous les blogueurs ne gagnent pas leur vie avec leur blog, tous les chefs d’entreprise ne sont pas riche et tout le monde ne crée pas des phénomènes de société comme facebook, apple ou microsoft, tout le monde n’est pas fait être chef d’entreprise et il n’y a pas 1 million de N°1 sur le même marché avec les mêmes produits et la même cible.
Du coup l’autre moyen d’y parvenir c’est d’établir un plan tel que tu viens de le décrire, il est censé, réaliste et atteignable pour peu qu’on soit assidu dans son épargne et éclairé dans ses choix d’investissement sinon il reste une autre option que tu n’as pas évoqué !!!! le loto, jouer au loto, il parait que 100% des gagnants ont tenté leur chance !!!

Merci Gilles c’était un super article !!!

Lydie

Reply
    Gilles

    Je ne sais pas si j’ai cassé le mythe du blogueur qui s’enrichit en peu de temps, mais tout le monde comprend bien qu’il n’existe pas de solution honnête, rapide et demandant peu d’effort pour atteindre l’indépendance financière (et encore plus la richesse).

    Pour le reste, il faut donc appliquer un plan réaliste et méthodique car la grande majorité des gens ne sont pas prêts à mettre en œuvre des solutions complexes à cause de leur mode de vie et de leur caractère. Dans ce cas le temps est un allié précieux mais il ne faut pas être trop pressé (10 à 20 ans). C’est d’ailleurs pour cela qu’il est préférable de commencer tôt pour ne pas atteindre ses objectifs à 70 ans !

    Aujourd’hui internet et la littérature regorgent d’informations sur ce thème, c’est un avantage énorme pour celui qui démarre et fait preuve d’un peu de curiosité.

    Tu évoquais le loto qui est l’opium du peuple, le rêve d’un avenir meilleur. Mais c’est avant tout un impôt qui rapporte beaucoup à l’état. J’avoue que je me laisse tenter 4 ou 5 fois par an pas plus, histoire de renflouer les caisses de la France.

    Reply
DavidB

Moi j’aime bien les gens qui ont les pieds sur terre et qui ne racontent pas de salades, c’est assez rare dans le milieu… ;-)

Reply
    Gilles

    Merci, je connais un peu ton blog ou tu dénonces certains abus de blogueurs qui font un peu trop rêver leurs lecteurs. C’est ainsi, on attire pas les mouches avec du vinaigre.

    Pour ma part je prône le réalisme mais pas le fatalisme. Je décris sur mon blog des solutions possibles et applicables. Je suis un optimiste réaliste malgré quelques coups durs.

    Reply
Sylvain

Bonjour,
Un optimisme réaliste voilà qui convient bien à la réalité de la vie. Bien sur qu’il faut avoir des espoirs, mais il ne faut pas trop rêver non plus, simplement se fixer des objectifs sympathiques mais surtout réalisables. j’ai beaucoup apprécié cet article très honnête qui ne cherche pas à tromper le lecteur, et qui lui dit bien qu’on a rien sans rien, qu’il faut passer à l’action mais que cela prendra du temps.

Reply
    Gilles

    Tu as bien saisi l’idée ! Agir au quotidien et savoir être patient. Aujourd’hui nous sommes dans un monde qui va trop vite ou l’on veut des résultats immédiats. Malheureusement la réalité est tout autre.

    Reply
Enaco

Pour ma part, beaucoup dans mon entourage (surtout les plus âgées, ils ont l’expériences) m’ont dit que l’indépendance est beaucoup plus difficile de nos jours qu’à l’époque de leur jeunesse. Après c’est vrai qu’il faut bien réfléchir et définir un plan de vie pour pouvoir trouver des bons plans, tuyaux, etc. C’est quelque chose dont je redoute, faire des plans. La peur de ne pas réussir à le suivre peut être…

Reply
    Gilles

    Je vois pas mal de blogs enthousiastes ou tout le monde est tout feu tout flamme : le meilleur moment pour investir c’est maintenant, et l’époque n’a pas d’importance. Malheureusement je vous dis que c’est faux. Il y a 15 ans le travail était abondant, bien payé quand on était qualifié et l’immobilier pas cher (comparé au revenu moyen). Aujourd’hui c’est plus dur, pas la peine de se voiler la face ! Pour autant ce n’est pas pour cela qu’on ne peut pas agir et batir un plan solide. Un plan c’est un guide, cela évite de naviguer à vue et il est toujours possible de le faire évoluer.

    Reply
Jean-Yves

Bonjour !

Ton plan est très réaliste et très fiable !
Et j’ajouterai que tu pourrais également prendre en compte que les dépenses iront de façon croissante, c’est l’inflation.

Tu as besoin de 1000€ aujourd’hui, mais dans 15 ans, ce sera peut-être le double pour le même niveau de vie.

Autre chose également,
Le plan doit être “flexible”. Il prend en compte les imprévus avec des réserves de sécurité conséquentes, la venue des enfants qui augmente les dépenses, même en restant modeste, et le coût d’une éventuelle séparation au cas où finalement “ca se passe mal”.

Je dis cela car tu divises la somme nécessaire pour atteindre l’indépendance financière par 2.
Je trouve qu’un tel plan devrait être plutôt une démarche personnelle, et donc faire abstraction des revenus de notre moitié :)

Reply
    Gilles

    J’ai parlé de l’inflation, en effet il faut la prendre en compte. Pour le plan bien sur, il faut l’adapter en fonction de sa situation qui évolue.

    Par contre, je pense que l’on peut imaginer l’indépendance financière à deux car c’est plus facile à atteindre mais il faut avoir confiance sinon attention les dégâts (je sais car j’en suis un peu une victime). Votre conjoint peut être le facteur de votre réussite ou de votre ruine …

    Reply
Ava

Bonjour,
Sujet fort intéressant et fort inspirant s’il en est que celui de l’indépendance financière ! Qui n’a pas rêvé ne serait-ce qu’une seule fois dans sa vie à s’ôter les chaînes qui nous lient à toutes formes de sujétion ?
Kant disait que “plus l’homme à d’habitudes, moins il est libre et indépendant”. On peut lui donner raison sur certains aspects. Je ne me suis jamais sentie aussi indépendante depuis que j’ai crée ma TPE, néanmoins, un certain confort de vie à disparu… Je pense que l’indépendance c’est un peu comme le st graal, on peut le rechercher toute sa vie, et puis finalement, c’est sa quête qui nous stimule, le jour où l’on atteindra le but ultime, peut être sera t’on usé voire blasé ? Question ouverte… J’écris cela parce qu’une totale indépendance aboutit necessairement à une vie d’ermite tel ces sages hindous…Imaginer 9 milliards d’individus vivant en toute indépendance les uns des autres ? Pourquoi pas ?
Votre sujet m’inspire…
Bonne journée. Ava.

Reply
    Gilles

    Je parle d’indépendance financière et de liberté, je ne parle pas de vivre en ermite ! Pour pouvoir décider il faut avoir le choix et l’argent (ou plutôt le manque d’argent) contraint nos choix. Mais mon point de vue, ce n’est pas de vivre sans les autres mais avec bien au contraire. Car l’avenir est à la mutualisation des frais et aux échanges avec les autres.

    Reply
philbich

Salut Gilles
Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse.
La vie est tout comptes faits assez courte, aussi faut il avoir une vision longue pour constituer le patrimoine personnel qui permettra d’arriver à son indépendance financière.
Il est important d’avoir un projet de vie vraiment personnel, de s’y tenir sur le long terme, car cela ne sert à rien d’avoir de bonnes idées si vous n’arrivez pas à les tenir. Aussi tenez bon à vos décisions et n’écoutez pas les conseillers financiers de tous bords qui viennent vous vendre les produits à la mode du moment où ils vont marger leurs propres indépendances financières et non la votre.

Reply
    Gilles

    Ah un des mes plus fidèles lecteurs aux si judicieux commentaires ! Tu décris bien deux points importants : batir un plan et s’y tenir (la discipline) et ne pas faire trop confiance aux conseillers/vendeurs de produits financiers.

    Reply
Angélique

Bonjour Gilles, Bonjour Grégory,

Bravo à toi Gilles d’avoir écrit cet article. Très bon article. Tes conseils appuient ceux que tu m’avais donnés autour d’un café et je tente d’appliquer cette méthode que tu avais eu la gentillesse de partager ce jour-là.

Et c’est vrai que rien de mieux qu’une feuille Excel pour concrétiser ses rêves. Qu’ils soient “simples” ou non. Car ce qui est bien avec ton approche, c’est qu’elle n’empêche absolument pas de voir grand et de rêver grand…

J’aime beaucoup ta photo :-)

A bientôt,

Angélique

Reply
    Gilles

    J’ai bien aimé échangé avec toi en effet et ton histoire est aussi très intéressante. La feuille de calcul c’est obligatoire pour mettre des chiffres derrière des idées.

    Moi aussi j’aime bien ta photo ;-)

    Reply
Jean-Luc

Se poser les bonnes questions est déjà une bonne première étape.
Avec tout le savoir gratuit sur internet on peut déjà se faire une 1ère idée
Ensuite il est important de se former, de comprendre comment fonctionne l’argent et le système financier.
Enfin il n’y a pas de secret, épargner et investir judicieusement, soit en ayant les compétences, soit en étant bien conseillé…

Reply
    Gilles

    Bien entendu, se poser les bonnes questions c’est essentiel, et c’est justement pour cela qu’il faut se fixer des objectifs. Moi je pense qu’il peut être intéressant de bien se faire conseiller, mais pour bien se faire conseiller, il faut avoir un minimum de connaissances. Donc il faut commencer par se former.

    Reply
Adam

C’est bien de vouloir garder les pieds sur Terre mais c’est aussi se priver d’une motivation. Ne dit on pas qu’il faut viser la Lune ? :)

Reply
    Gilles

    Viser trop haut, c’est aussi se décourager très vite. Je pense qu’il vaut mieux limiter ses ambitions pour que les objectifs soit tenables et conserver ainsi sa motivation. C’est mon point de vue.

    Reply
Alex

Un article réaliste qui n’oublie pas que la finance est totalement imbriquée avec le mode de vie et les objectifs personnels de chacun. Un point important: une fois le plan fixé, il est capital de conserver à l’esprit ce dernier (un plan sur une longue durée est largement soumis aux aléas et aux tentations du quotidien)

Reply
    Gilles

    Tout est lié en effet. Lorsque l’on mène une réflexion sur ce que l’on veut faire de sa vie, mode de vie, finances personnelles et objectifs doivent être considérés ensemble voir découler l’un de l’autre.

    Pour les tentations, si tu penses aux dépenses “stupides”, il faut penser au résultat pour tenir le coup. Si je refuse d’acheter le nouveau téléphone mobile à 200 euros pour gagner ma liberté plus tard, ça vaut le coup. Personnellement je ne suis pas matérialiste ni féru de nouvelles techno inutiles (pour moi).

    Reply
Réno

L’épargne c’est quand même être très dépendant de sa banque qui fixe les règles. Pour être vraiment indépendant financièrement, il vaut mieux investir, dans l’immobilier notamment. Attendre 10 ou 15 ans pour vivre la vie de ses rêves, c’est assez pessimiste, je trouve. De plus, les objectifs qu’on a sur le très long terme finissent souvent par changer. Avoir du bon sens, y croire et agir, oui, placer toutes ses économies à la banque en misant tout sur l’épargne pendant 15 ans (alors qu’un tout petit peu d’effort nous permettrait de les investir dans de meilleurs affaires), non.

Reply
    Gilles

    Je ne parle pas seulement d’épargne mais aussi d’investissement. Il faut savoir placer son argent intelligemment cela va de soi.

    Par contre tu dis que 10/15 ans pour être financièrement indépendant ça ne fait pas rêver ? Tu crois qu’en 2/3 ans on peut boucler l’affaire. Je ne connais aucune réussite aussi courte dans mon entourage. C’est toujours possible via la création d’entreprise et les droits d’auteur mais combien ont le talent, l’énergie et les compétences pour le faire ! Je parle moi de solutions réalistes qui peuvent s’appliquer à toute personne possédant un salaire raisonnable.

    SI on proposait aux jeunes entre 20 et 23 ans diplômés d’être indépendant financièrement dans 15 ans, je crois que pas mal accepterait le deal. Le problème c’est que les gens aiment la facilité et croit que la réussite peut se faire en peu de temps alors qu’elle se construit principalement sur la durée.

    Définit déjà la vie de tes rêves, peut être que tu n’as pas besoin d’être financièrement indépendant pour la vivre. C’est aussi de cela dont je parle dans la première partie. Si tu veux vivre à la cool à l’étranger, tu te trouves un poste de prof de français (si tu as un diplôme de l’enseignement supérieur) et tu bosses 10 heures pas semaine. Tu vois la nuance, je parle d’être financièrement indépendant en 15 ans, pas forcement de vivre la vie que je veux dans 15 ans !

    Maintenant si tu veux être riche dans 2/3 ans tu crées un blog (déjà fait apparemment), tu suis la formation que certains proposent, tu écris tes articles sur la plage et tu vends ton produit “Comment se faire bronzer les roustons sur la plage en encaissant les brouzoufs” (BLAGUE ! Pour la grande majorité des gens un blog sera au mieux un complément de revenu et leur demandera de nombreuses heures de travail – à réserver aux passionnés ayant de la matière à raconter donc. Les réussites existent mais elles sont rares et ne doivent rien au hasard).

    Reply
      Réno

      C’est vrai. Moi-même, j’ai commencé à épargner un maximum et j’ai plus ou moins mesurer combien il me faudrait pour vivre idéalement et en dessous de mes moyens. Je me suis certainement mal exprimé, je ne remets pas du tout en question l’épargne, mais le fait de se contenter de cela.

      Il faut également penser au temps que l’on peut investir pour atteindre l’indépendance financière. Epargner n’est pas quelque chose qui prend beaucoup de temps, c’est de l’argent qui travaille tout seul. Et pour cette raison, il ne faut pas se limiter à cela si on souhaite devenir indépendant financièrement, dans le sens se reposer sur l’épargne et s’en servir comme prétexte pour ne rien faire d’autre et être inactif en dehors de son travail (beaucoup pensent de cette manière et cela ne porte que rarement ces fruits), car il existe d’autre opportunité dont un léger investissement en temps et avec un peu de persévérance peuvent aider énormément à réduire le temps d’attente avant d’être indépendant financièrement. Je pense par exemple à l’immobilier ou à créer son affaire sur internet. Tout cela demande avant tout un peu d’investissement en temps, et j’en connais qui je trouve perdent leur temps à essayer de gagner quelques 0,1% sur leur taux d’épargne au lieu d’essayer d’être moins dépendant de leur banque.

      Avec de la régularité, et sans forcément que cela ne nous prennent toutes nos nuits, quelques années d’apprentissage autonome suffissent pour devenir un expert dans un domaine quel qu’il soit et avoir de la matière à raconter et même à faire apprendre des choses à travers des cours sur un site par exemple.

      La réussite, ça se construit pierre par pierre. Il faut être un minimum curieux, et rechercher les opportunités plutôt que d’attendre qu’elle nous tombent dessus. C’est pour cela que l’idée de se contenter de l’épargne (même si c’est très bien d’épargner) me semblait juste un peu paresseuse, mais puisque tu parles d’investir sur la durée, je suis tout à fait d’accord avec toi.

      Reply
Mélanie

Bonjour, c’est sûrement possible mais tout dépend comment on vit. Avec plusieurs crédits sur le dos (maison, voiture, terrain…) ce n’est vraiment pas évident. A moins de gagner au loto. Je trouve que c’est déjà difficile de finir les fins de mois sans être dans le rouge alors épargner ! J’ai un ami rentier, qui a hérité un patrimoine immobilier intéressant et qui peut vivre de sa passion, la musique, sans se soucier de quoi que ce soit. Après il y a les autres et j’en fais partie.

Reply
caroline

bonjour gilles,

je découvre ce qu’est l’indépendance financière. et donc je cherche à établir mon plan par rapport à mes besoins mais n’étant pas très fortiche et parfois les calculs un peu compliqué à comprendre pour moi, peux tu m’expliquer comment tu calcules tes 250 000euros de capital à 4%?? là c’est un peu vague pour moi.

merci de prendre du temps pour me repondre à cette question qui je n’en doute pas est très certainement idiote!! sorry

Reply
Leave a Reply:
consectetur fringilla risus. mattis ut leo. ipsum leo commodo