Le poids de vos dépenses quotidiennes : comment un café peut changer votre vie

Vos dépenses quotidiennes et hebdomadaires ont un effet majeur sur vos dépenses globales. S'y intéresser est une méthode simple pour dépenser moins, vous enrichir et financer vos projets et rêves. Découvrez comment.

Le poids de vos dépenses quotidiennes : comment un café peut changer votre vie

More...

Lors d'un précédent article, je vous ai rappelé cet excellent conseil : payez-vous en premier. Afin de vous constituer rapidement un matelas de sécurité financière puis de commencer à épargner pour de réels investissements.

Je vous ai aussi fourni un plan d'action simple comme bonjour. En 2 étapes seulement :

  • 1
    ouvrez un Livret A ou un Livret de Développement Durable (LDD) ;
  • 2
    programmez un virement automatique mensuel de votre compte principal vers votre Livret A ou votre LDD.

Voilà un bon début de fait. Parce que vous avez fait tout cela, n'est-ce pas ?…

Sinon, faites-le maintenant ! Vous reviendrez lire cet article après.

Le niveau suivant consiste à augmenter le montant de vos versements automatiques.

2 options s'offrent à vous.

Vous pouvez chercher à gagner plus

La première option est sûrement la première qui vient en tête : augmenter ses revenus.

Ce n'est pourtant pas la meilleure option :

  • Tout d'abord cela ne dépend pas que de vous : cela dépend en partie du bon vouloir de votre patron, de votre DRH, de vos clients, … Je ne dis pas que vous ne pouvez rien y faire mais vous n'êtes assurément pas le seul à décider.
  • Ensuite ce n'est pas la solution la plus rapide. Sur le long terme, vous pouvez très bien mettre en place des actions. C'est même conseillé. Mais Cela prendra du temps.
  • Enfin parce qu'augmenter ses revenus sans acquérir plus de discipline financière, c'est comme quitter une maison trop petite pour une maison plus grande : la maison plus grande sera tôt ou tard trop petite ! Vous aurez continué à accumuler des inutilités et vous devrez de nouveau changer de maison.

Même si vous gagnez déjà beaucoup d’argent, vous n’accumulez pas nécessairement une grande fortune. Parce que plus nous gagnons d’argent, plus nous avons tendance à en dépenser.

Vous pouvez chercher à dépenser moins

La seconde option n'aura pas d'effets immédiats impressionnants. Mais elle est bien plus simple et rapide.

Quelle est cette option miraculeuse ?

Tout simplement diminuer ses dépenses.

Cette option a autant d'avantages que la précédente cumule les inconvénients :

  • cela ne dépend que de vous ;
  • c'est simple et rapide ;
  • vous vous disciplinez.

Donc apprenez d'abord à dépenser moins en prêtant attention à vos dépenses régulières, et surtout, en prêtant attention à vos dépenses quotidiennes.

Comment diminuer vos dépenses

C'est là qu'interviennent les café, thé, croissant, … dont je parlais plus haut.

Vous avez forcément des dépenses quotidiennes insignifiantes. Autant par leur montant que par leur intérêt et leur utilité …

Plutôt que de continuer à dépenser ces quelques euros quotidiens, que se passerait-il si vous diminuiez ou coupiez court à ces achats ?

Vous pourriez facilement économiser 1 à 2€ par jour. Soit 30 à 60€ par mois. Sur une année, vous pouvez facilement atteindre 600€, soit 6000€ en 10 ans.

Ce n'est pas renversant. Mais c'est déjà suffisant pour financer un achat plus significatif que votre croissant quotidien:-). Mais allons un peu plus loin …

Que se passerait-il si vous placiez ces 50€ mensuels ? Et bien vous pourriez obtenir :

  • 3156€ dans 5 ans avec un placement à 2% ;
  • 3320€ dans 5 ans avec un placement à 4% ;
  • 6641€ dans 10 ans avec un placement à 2% ;
  • 7359€ dans 10 ans avec un placement à 4% ;
  • 14736€ dans 10 ans avec un placement à 2% ;
  • 18252€ dans 10 ans avec un placement à 4% ;

Imaginiez-vous pouvoir constituer un tel capital en rognant vos dépenses quotidiennes de moins de 2€ ?...

Personnellement, non !

En cherchant bien, vous pourriez même faire plus que ces 2€ par jour …

Vous jouez au Loto ou à un quelconque jeu de hasard ? Vous fumez ? Vous buvez de l'eau en bouteille ? Vous regardez la télé ? Vous lisez Gala,  Voici ou une quelconque revue ?…

Et bien voilà ! Vous êtes passé à 5€ par jour en 5 secondes de réflexion !

Dépenser 5€ par jour pendant 20 ans, c'est perdre définitivement 36500€.

Économiser 5€ par jour pendant 20 ans et les placer à 4%, c'est se constituer un capital de 54755€.

Vous pouvez aller un peu plus loin et automatiser tout cela : tous les jours, programmez un versement automatique de 2, 3, 5 voire 10€ !

Dans un premier temps, vous virez cet argent sur votre Livret A ou sur un livret rémunéré. Puis, tous les mois, ou lorsque la somme est plus conséquente, vous investissez dans votre assurance-vie, votre PEA, votre PEL, …

Vous pouvez aussi trouver mieux que 2% ou 4%, accessibles sur un grand nombre de contrats d'assurance-vie.

Comme toujours en finances, plus vous commencez tôt, mieux c'est !

Donc agissez dès aujourd'hui !

Et si vous avez moins de 25 ans, ne vous dites que vous avez le temps. Si vous prenez le temps, vous perdez ce temps, irrémédiablement et définitivement !

Mais faites-vous toujours plaisir !

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : ne vous privez pas de menus plaisirs.

J'ai simplement parlé de dépenses quotidiennes insignifiantes et inutiles. Cela marche aussi pour toutes les dépenses récurrentes, à la semaine et au mois.

Vous avez bien raison de vous faire plaisir, ou de faire plaisir. C'est important et en aucun cas inutile. Donc continuez !

Mais 1 café par jour ou 1 ticket de Loto par semaine, cela rentre t-il dans la catégorie des menus plaisirs ?… Plutôt des placebos, non ?

En fait, vous pouvez vous accorder de vrais plaisirs, menus ou plus significatifs, sans dépenser ces quelques euros. Un repas entre amis où chacun amène un plat, un bon DVD au vidéo-club du coin, une partie de cartes ou d'un jeu de société, un pique-nique, …

Et vous pouvez bien sur avoir de vrais plaisirs en dépensant de l'argent. Dans une expérience marquante comme un saut en parachute.

De plus, ces petites dépenses inutiles que vous avez supprimées, vous pouvez ponctuellement céder et y revenir. Pour vous faire plaisir ... Il n'y a aucun mal à ça.

Mais ne tombez dans la réponse facile "J'ai bien le droit de me faire plaisir !"

  • Faites l'exercice de recenser vos dépenses quotidiennes et hebdomadaires.
  • Interrogez-vous sur leur utilité, leur intérêt, leur plus-value et ce fameux plaisir qu'elle vous apporte.
  • Intéressez-vous en particulier aux dépenses que vous faites par habitude alors qu'elles ne vous apportent rien.

Mon exemple personnel

J'ai fait cet exercice sur mes dépenses quotidiennes.

Et j'ai ainsi supprimé :

  • le café de l'après-midi au bureau : à 0,50€ pièce, cela fait déjà 10€ par mois. Par contre, je ne touche ni à celui du matin ni à celui du midi :-)
  • 2 revues que je ne lisais jamais complètement ou dont les articles ne m'intéressaient pas toujours : 30€ par mois.
  • mon abonnement 4G illimité : je suis déjà suffisamment sur Internet par ailleurs ... Et j'ai toujours un accès 4G ponctuel. 20€ par mois

Ainsi que quelques autres ajustements. Mais rien qu'avec les 3 présentés, je suis déjà à 60€ par mois sans me frustrer.

Au total, c'est quasiment 100€ par mois que j'économise. L'essentiel de cet argent est placé sur mon PEA qui me rapporte entre 5% et 6% par an.

Soit 6849€ au bout de 5 ans, durée minimale d'un PEA, ou 12100€ au bout de 8 ans, durée minimale d'une assurance-vie.

Je trouve ça plutôt bien alors que, en temps normal, cet argent aurait été définitivement perdu.

Conclusion

Les dépenses quotidiennes, petites ou moins petites mais toujours régulières, ont un effet majeur sur vos dépenses globales. S'y intéresser est une méthode simple pour être sûr de dépenser moins que ce que vous gagnez.

Ce principe a été synthétisé par David Bach dans ce qu'il a appelé le « facteur latte », ou « latte factor » dans la langue de Shakespeare. « L'effet latte » est une autre formulation moins commune.

Toutes les petites dépenses quotidiennes non nécessaires qui, une fois éliminées, peuvent libérer quelques euros. Sur la durée, ces quelques euros se cumulent pour un montant bien plus important. 

Tout son intérêt n'est pas seulement de renoncer à un café une seule fois. C’est le renoncement régulier à ce café couplé à l’effet multiplicateur des intérêts composés.

C’est la base d’une bonne retraite que vous pourriez perdre pour le confort d’un petit caprice quotidien. C'est le point de départ pour réaliser vos rêves.

Vous aimez ? Partagez !

Click Here to Leave a Comment Below

Robin

Ce genre de calculs est toujours aussi impressionnant…

Reste qu’ils se fondent sur un principe de privation pas toujours évident.
Si le café est en soi une dépense que l’on peut juger inutile, le fait d’y lire son journal et de discuter avec son voisinage ne l’est peut-être pas.

En fait, si je suis d’accord sur le principe des petites rivières, il n’en reste pas moins que cette limite entre utile et inutile ne sera jamais objective mais fixée par chacun, en fonction de son mode de vie et de ses priorités.

Reply
    Grégory

    @Robin: Et oui ! On n’y pense pas forcément mais le résultat être intéressant !

    Dans mon article, je ne parle pas de privation ! Je parle « dépenses quotidiennes insignifiantes » car peu voire pas utiles. Pourquoi les conserver ?… Et je parle aussi de continuer à se faire plaisir ! La contrainte et la privation seules ne mèneront pas loin. Ou bien le prix peut être trop lourd ! Un peu comme pour un régime alimentaire :-)

    Il est vrai que boire un café dans un café, dans un bar, a un aspect social évident. Et même au bureau … Mais d’un autre coté, il ne faut pas laisser cet aspect social devenir une obligation qui implique forcément une dépense.

    Après, comme tu l’as dit, c’est à chacun de positionner le seuil et de faire ses choix … en toute conscience et en toute responsabilité.

    Personnellement, je sais que ce genre de méthode, sur les petites dépenses quotidiennes et sur les plus grosses dépenses, me permet aujourd’hui d’avoir un an de visibilité devant moi. Plus de boulot ? Congés sabbatiques ? Aucun problème, je peux tenir un an !

    Il est vrai qu’il ma fallu faire plus qu’un supprimer un café par jour. Mais le jeu en vaut la chandelle !

    Reply
Joe

Bonjour,

Perso je préfère 100 fois me faire un petit plaisir du matin à 2€, boire un café au coin d’une terrasse avec le soleil matinal, peinard avant d’attaquer la journée, que d’envisager d’avoir 54755€ dans 20 ans et tirer la tronche tous les matins.

Comme le dit si bien un certain tim ferriss, on va pas attendre la retraite pour commencer à vivre..?

Reply
    Grégory

    @Joe: Bonjour ! Merci de donner ton avis.

    Se faire plaisir plutôt que de faire la gueule ?… On est bien d’accord ! Ne pas attendre la retraite pour commencer à vivre ?… Là aussi, on est bien d’accord !

    Je n’ai pas dit qu’il fallait se priver. Je dis d’ailleurs exactement le contraire en fin d’article.

    Le café n’est qu’un exemple. Il s’agit surtout de trouver les petites dépenses inutiles et régulières que l’on peu supprimer. Et réinvestir l’argent économisé. Et je suis sur que tu dois pouvoir en trouver …

    Avoir 54755€ dans 20 ans, voire plus en étant malin, je ne trouve pas ça négligeable. Ne serait-ce que pour avoir de quoi financer les études de ses chers bambins.

    Reply
badstef

Bonjour,

Je suis totalement en accord avec votre article et crois beaucoup aux « petites rivières ».
Savoir traquer les petites dépenses inutiles est indispensable pour dégager les quelques dizaines ou centaines d’euros que l’on pourra épargner et investir progressivement.
Cela reste vrai même avec un très bon salaire : dans « Les secrets d’un esprit millionnaire » de T. Harv Eker, l’auteur nous explique que les gens qui ont construit leur fortune regardent chaque dépense. Le but n’étant pas de devenir pingre, mais d’en avoir pour son argent.

En l’occurence, le café du matin apporte-t-il toujours la satisfaction escomptée. Personnellement j’aime le café, mais pas celui que l’on trouve dans les bars. Payer 1,50 euros ou plus pour cette espèce de goudron, non merci. Avec 4 euros chez un excellent détaillant dont je tairai la marque, je peux me faire des dizaines de café dans une bonne vieille cafetière. Car c’est cela aussi que l’on peut faire. Pas seulement traquer l’inutile ou l’insignifiant, mais aussi conserver un plaisir mais en le rendant moins onéreux (et meilleur même !).

Pour répondre à Joe, cela m’intéresse de prendre du plaisir maintenant, et d’avoir un gros capital dans 20 ou 30 ans. Pourquoi les deux seraient-ils opposables ? Le défi est de concilier les deux objectifs. Quant à l’histoire du café ce n’était qu’un exemple. Dans notre « joyeuse société de consommation » (hum) chacun a ses dépenses inutiles et insignifiantes.

Par contre j’aurais apporté un dernier point à l’article. Attention à ne pas anéantir des tas de petits efforts par une erreur malencontreuse ! Je me souvient avoir pris un PV de 90 euros pour un excès de vitesse de 2 km/h… Combien de cafés vais-je devoir zapper pour compenser ? Là encore ce n’est qu’un exemple. Laisser son robinet fuir, ne pas entretenir son véhicule, ne pas comparer les offres avant de s’engager, sont autant d’erreurs qui peuvent contrecarrer tous les efforts préconisés par cet article :-)

Reply
    Grégory

    @badstef: Bonjour !

    Merci pour la référence à « Les secrets d’un esprit millionnaire » de T. Harv Eker.

    Concernant ton point final, tu as raison : gâcher ces efforts par de bêtes et évitables erreurs est rageant ! Mais ces erreurs peuvent très bien être faites malgré tout … Donc autant se féliciter de faire ces (petits) efforts au quotidien et se dire qu’ils ont contribué limiter les conséquences de ces erreurs (en aidant à se constituer un fonds de précaution).

    Je rebondis aussi sur ton exemple du robinet : il s’agit bien là d’un geste simple qui peut nous faire économiser quelques euros. Comme les lumières qu’on éteint … Et en plus, ce genre de gestes est bon pour la planète !

    Reply
Leave a Reply:
nunc at adipiscing Donec felis venenatis